port OBD

Qu’est-ce qu’un port OBD et où se trouve-t-il ?

En matière de diagnostic automobile, il n’y a rien de plus puissant que le port OBD. Qu’est-ce qu’un port OBD, où se trouve-t-il et comment est-il utilisé pour maintenir votre voiture dans son meilleur état ?

Dans cet article, j’aborde la signification et l’emplacement du port OBD. J’examine également différentes variantes et vous montre à quoi elles servent. À la fin de l’article, je vous montre comment connecter un scanner de code au port pour le diagnostic automobile.

port OBD

Qu’est-ce qu’un port OBD ?

Le port OBD est l’endroit où vous pouvez connecter un ordinateur de diagnostic pour diagnostiquer et lire les codes d’anomalie de votre véhicule. OBD signifie Diagnostics embarqués. Il existe deux types principaux, le port OBD-I et OBD-II. Si le véhicule a été fabriqué après 1996, il possède probablement un connecteur OBD 2.

Lorsqu’un défaut se produit dans les systèmes sophistiqués du véhicule, des codes de diagnostic ou des DTC sont définis. Ces codes peuvent être lus et analysés pour comprendre ce qui se passe à l’aide d’un outil d’analyse compatible. L’outil d’analyse OBD est connecté au port pour lire les codes. Chacune des 16 broches a un objectif différent avec le port OBD-II. Voici le détail de l’objectif de chaque épingle.

1 : Port fabricant

2 : ports PWM VPW et SAE J1850

3 : Port fabricant

4 : Masse

5 : Masse

6 : port CAN ISO 15765-4

7 : Ligne K des normes ISO 14230-4 et ISO 9141-2

8-9 : Spécifique au fournisseur

10 : port SAE J1850 PWM

11-13 : Spécifique au fournisseur

14 : port CAN ISO 15765-4

15 : K-Line du port ISO 14230-4 et ISO 9141-2

16 : puissance de la batterie de la voiture

Le scanner OBD-II se connecte à chacun de ces ports pour identifier les codes d’anomalie. Chez la majorité des constructeurs, tous les protocoles restent les mêmes.

 

Emplacement du port OBD

L’emplacement le plus courant pour le port OBD se trouve sous le volant, côté conducteur. Un autre endroit courant se trouve près du panneau de la console centrale, et parfois même sous le tableau de bord côté passager.

Cependant, cela est très différent selon les modèles de voiture et s’il s’agit d’un port OBD2 ou d’un port OBD1. Les ports OBD sont souvent dissimulés par un cache et peuvent parfois être assez difficiles à trouver. Sur certains modèles de voitures comme BMW, vous trouverez le port OBD sous le capot à proximité du moteur.

Assurez-vous de consulter votre manuel du propriétaire pour obtenir des instructions supplémentaires sur la meilleure façon d’y accéder !

 

OBD-I contre OBD-II

Avant la sortie de l’OBD-1, chaque constructeur automobile établissait ses propres normes OBD. Pour cette raison, les mécaniciens devaient utiliser un outil d’analyse différent pour travailler avec chaque fabricant, ce qui pouvait coûter cher. En 1987, l’OBD-I a été introduit comme moyen de standardiser les diagnostics embarqués.

Les capteurs ont pu détecter des problèmes avec les ordinateurs et les systèmes d’émission. Cependant, ce n’était pas un système parfait.

Pour améliorer ce qui était déjà établi, l’OBD-II a été créé. Ce port avancé a été lancé en 1996 avec une meilleure capacité de diagnostic. Bien que la plupart des fabricants utilisent globalement les mêmes codes, il existe quelques variations.

 

Comment utiliser le port OBD2 pour lire les codes moteur ?

Localiser le port

Avant de pouvoir exécuter des analyses, vous devez localiser le port OBD-II. Dans la plupart des voitures, vous le trouverez sous le tableau de bord, côté conducteur.

Vous pouvez voir le port à 16 broches situé sous le tableau de bord. Vous devrez peut-être changer légèrement de position pour le voir clairement.

Branchez le scanner sur le port

Retirez le connecteur de votre scanner de code. Vous souhaitez le brancher sur le port OBD2 sous le tableau de bord.

Vous devez faire preuve de prudence lorsque vous le branchez. Sinon, vous pourriez endommager les broches, rendant le port inutilisable.

Allumez l’alimentation de la voiture

Lorsque vous branchez le scanner de code, le moteur de la voiture doit être éteint. Vous n’en avez pas non plus besoin pour lire les codes.

Au lieu de cela, vous tournerez la clé en position ON sans démarrer le moteur. Si vous êtes assis dans le siège auto pendant que vous lisez les codes, vous n’aurez pas besoin d’écouter le carillon de la porte ouverte.

Entrez les informations vitales

Avant de pouvoir obtenir des codes, vous devrez peut-être saisir certaines informations. Certains scanners nécessiteront le numéro d’identification du véhicule (VIN) avant de continuer.

Il est également possible que vous deviez saisir le moteur ou d’autres spécifications incluses avec le véhicule. Vous pouvez trouver ces informations dans le manuel du propriétaire si vous ne l’avez pas.

Lire les codes

Pour obtenir les codes moteur, vous devrez appuyer sur un bouton de l’outil d’analyse. Il pourrait dire quelque chose d’aussi simple que « SCAN ».

Vous pouvez également utiliser le scanner à d’autres fins, en fonction de ses capacités. Lisez le manuel d’utilisation du scanner pour voir de quoi d’autre il est capable et pour obtenir des instructions d’utilisation détaillées.

Codes de recherche

Lisez les codes qui sont donnés. Il est préférable de les noter par écrit pour ne pas les oublier, surtout s’il y en a plusieurs à prendre en note. De nombreux codes peuvent avoir plusieurs correctifs, vous devrez donc effectuer un travail d’enquête pour déterminer où se situe le problème dans votre situation.

Internet constitue une excellente ressource pour trouver les réponses aux codes les plus courants. Cependant, vous devez faire attention à la provenance de vos informations, car certaines d’entre elles peuvent être trompeuses ou inexactes. Pour obtenir des informations directement auprès d’un mécanicien, recherchez plutôt les codes sur Mechanic Base.

Si vous conduisez une voiture qui utilise des codes spéciaux, vos recherches devront peut-être être plus approfondies. Vous devez vous rappeler de regarder la signification du code de ce fabricant, sinon vous pourriez vous retrouver avec le mauvais correctif.

Réparer les défauts

Une fois que vous avez compris la signification du code, vous êtes prêt à le réparer. S’il y a un petit problème facile à réparer, comme le remplacement d’une bougie d’allumage, vous pourrez peut-être le faire vous-même.

Cependant, il pourrait y avoir des codes moteur illustrant un problème compliqué. Si vous ne savez pas comment effectuer la réparation, il est préférable de consulter un mécanicien professionnel.

Effacer les codes

Une fois le défaut réparé, vous pouvez utiliser votre scanner de codes pour effacer les codes d’origine. Lisez le manuel du propriétaire pour déterminer comment procéder pour le modèle que vous possédez.

En outre, vous pouvez effacer les codes au début des diagnostics s’il y en a trop à parcourir. Ensuite, un court trajet devrait réactiver les codes les plus récents, afin que vous puissiez vous concentrer sur un ou deux codes pertinents.

Essai routier

Après avoir effacé les codes, il est préférable de faire un essai routier. Non seulement cela vous aidera à vous sentir à l’aise avec la réparation, mais cela prouvera également que la situation appartient au passé.

Si le code est vraiment corrigé, il ne reviendra pas. Cependant, si le voyant de défaut moteur se rallume, vous n’avez peut-être pas effectué la bonne réparation. Il est temps de retourner à la planche à dessin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *