Quels sont les risques liés à l’utilisation de plaquettes de frein trop usées ?

Les plaquettes de frein sont un élément crucial des freins à disques. Ce sont elles qui, par friction, permettent de ralentir et d’immobiliser le véhicule de façon sécuritaire. Au fil des kilomètres cependant, ces plaquettes s’usent graduellement. Quels sont les risques si on continue à utiliser des plaquettes trop usées ? Tour d’horizon.

Risque accru d’accident

Le risque principal lié à la conduite avec des plaquettes de frein excessivement minces ou usées jusqu’à la limite est évidemment une capacité réduite à arrêter le véhicule, ce qui augmente les risques d’accident.

En effet, des plaquettes usées signifient moins de matériaux de friction disponibles pour produire la force de freinage. La distance requise pour immobiliser le véhicule augmente alors de façon considérable.

À 100 km/h par exemple, elle pourrait passer de 50 mètres avec des plaquettes neuves à plus de 80 mètres avec des plaquettes trop minces. Difficile dans ces conditions d’éviter une collision si un freinage d’urgence est nécessaire sur l’autoroute!

Selon les normes de sécurité, l’épaisseur minimale acceptable des plaquettes de frein est de 2 millimètres. En-deçà, les risques sont grands.

Quels sont les risques liés à l’utilisation de plaquettes de frein trop usées ?插图

Défaillance et perte totale des freins

En plus d’allonger les distances d’arrêt, rouler avec des plaquettes sous l’épaisseur minimale peut mener à une défaillance complète du système de freinage.

En effet, lorsque le matériau de friction est épuisé, les plaquettes métalliques sous-jacentes entrent directement en contact avec le disque ou tambour de frein. Outre le bruit strident que cela génère, le métal sur métal diminue drastiquement le frottement et l’adhérence. La force de freinage peut devenir pratiquement nulle!

Qui plus est, la chaleur extrême créée par ce contact métal-métal est néfaste pour les freins et peut déformer les disques. Le risque est alors très grand de perdre totalement l’usage des freins pendant la conduite, situation évidemment catastrophique. L’épaisseur est cruciale.

Surconsommation et surchauffe

Autre impact négatif : des plaquettes de frein trop minces entraînent une surconsommation de carburant. En effet, le moteur doit travailler plus fort pour compenser la résistance moindre rencontrée lors des freinages. Votre consommation risque d’augmenter de quelques dixièmes de litres aux 100 km.

De plus, le système de freinage étant constamment sous-optimal, les freins peuvent facilement surchauffer après quelques arrêts successifs. Ces épisodes répétés de surchauffe accélèrent encore plus la dégradation des composantes des freins. Encore là, le remplacement s’impose!

Risques de défaillance d’autres systèmes

La détérioration des freins engendrée par une utilisation trop longue de plaquettes sous l’épaisseur minimale (moins de 2 mm) peut également avoir un impact néfaste sur d’autres systèmes du véhicule, notamment :

L’ABS : Il pourrait se déclencher de façon intempestive en raison des informations erronées transmises par les capteurs d’usure

La direction assistée : La surchauffe peut causer une fuite de liquide et une panne

La suspension : Les composantes de la suspension avant pourraient être endommagées par la chaleur excessive

Il est donc clair que rouler malgré des plaquettes trop minces affecte l’ensemble du véhicule à plus ou moins long terme. Vous risquez la panne en plus de l’accident!

Des conséquences désastreuses

Vous l’aurez compris, utiliser son véhicule alors que les plaquettes de frein sont extrêmement usées comporte des risques importants, tant pour votre sécurité que celle des autres. Au minimum, ce sera des centaines de dollars en réparation. Au pire, ce pourrait être la catastrophe.

Une collision attribuable à des freins défaillants peut causer des blessures majeures, voire des décès. Même si vous réchappez à l’accident, le constat d’infraction risque d’être salé, tout comme la flambée de vos primes d’assurance. Bref, aucun avantage à rouler avec des plaquettes sous les 2 mm.

Conclusion

Faites donc inspecter l’état de vos freins à intervalles réguliers et remplacez les plaquettes arrivées en fin de vie utile. Votre sécurité n’a pas de prix. N’attendez pas qu’une défaillance des freins survienne avant d’agir. Avec des freins, la prévention est non seulement payante, mais vitale!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *